Diagramme de classes / diagramme d’objets (UML)

Objectif : définir un premier niveau de modélisation des données de l’application en faisant abstraction des aspects techniques (informatiques) qui se poseront lors de la réalisation de l’application. Les éléments de modélisation d’UML sont suffisamment généraux pour permettre aux utilisateurs non spécialistes en informatique (décideurs en entreprise, par exemple) de comprendre les éléments fondamentaux (essentiels) qui vont être pris en compte lors de la réalisation de l’application.

Eléments de modélisation de ce premier niveau de modélisation : classe, attribut, association, multiplicité, rôle : diagramme de classes objet, donnée, lien : diagramme d’objets spécification formelle à l’aide d’expressions OCL complétant le diagramme de classes

derrière l’ordi


UML et les Bases de Données

1.2. Les éléments de modélisation
1.2.1. Objet Objet : entité qui a des propriétés structurelles et comportementales. Par exemple un compte bancaire a un numéro, un solde qui correspond au montant d’euros que le propriétaire du compte a confié à la banque. Sur ce compte ce dernier pourra déposer, retirer de l’argent ou effectuer des virements.
1.2.2. Classe Classe : définition structurelle et comportementale d’un ensemble d’objets ayant les mêmes propriétés.
1.2.3. Diagramme de classes et d’objets Diagramme de classes, diagramme d’objets : représentation graphique des classes et des objets.

Exemple : A l’Université, on souhaite mettre en place une application permettant d’enregistrer, pour chaque étudiant inscrit à l’Université, son nom et son adresse ainsi que pour chaque formation de l’Université son code, le thème des enseignements et le nombres d’heures d’enseignement. Modéliser les données de cette application à l’aide d’un diagramme de classes et donner des exemples d’instances d’objets. De ce texte, on en déduit le diagramme de classes suivant :

1.2.4. Atomicité des attributs, classe normalisée Atomicité des attributs, classe normalisée : lorsque la modélisation des données est faite en vue d’une implantation des données à l’aide d’un SGBD Relationnel, le type d’un attribut ne peut être qu’un type de base (Integer, String, Boolean, …). On dit que les attributs doivent être atomiques et par voie de conséquence les classes sont normalisées. Autre exemple : Les responsables d’une banque souhaitent mettre en place une application pour gérer les données concernant les clients de la banque et leurs comptes bancaires : pour chaque client, on enregistre son nom et son numéro de téléphone, et pour chaque compte bancaire, son numéro et le montant disponible sur ce compte. Sur chaque compte, on pourra déposer, retirer de l’argent ou effectuer des virements. Modéliser ces données à l’aide d’un diagramme de classes et donner des exemples d’instances.
1.2.5. Lien entre objets et associations entre classes Liens entre objets (diagramme d’objets) : Dans un diagramme d’objets on peut établir des liens entre des objets. Par exemple, les étudiants e1 et etu2 sont inscrits en filière f2. Ce qui se représente graphiquement au niveau du diagramme d’objets de la manière suivante :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer